Contenu

Etudes sur la filière vitivinicole

Observatoire économique mondial des vins rosés : des confirmations et des nouvelles tendances !! (février 2020)

Synthèse 2020 - Données 2018

La consommation mondiale de rosé est passée de 18,3 millions d’hectolitres en 2002 à 25,6 millions d’hectolitres en 2018. Soit une progression de 40 % ! Les pays d’Europe occidentale, historiquement producteurs de vin, et les États-Unis sont les plus gros consommateurs mondiaux de vin rosé...

 
E-commerce : la commercialisation du vin par internet en France (janvier 2020)
La vente par internet de vins est une modalité de commercialisation en forte mutation ces dernières années. Au-delà de la croissance continue du chiffre d’affaires du secteur depuis plus de 10 ans, les acteurs et leurs modes de ventes évoluent, ce qui en fait un circuit mouvant et très dynamique...
 
Évolution des achats de boissons alcoolisées par les ménages français pour leur consommation à domicile, entre 2008 et 2017 (octobre 2019)
La présente note analyse l’évolution des achats de boissons alcoolisées par les ménages français pour leur consommation à domicile, entre 2008 et 2017, tous circuits confondus. La consommation à domicile des boissons alcoolisées est appréciée ici via les taux d’acheteurs, les sommes dépensées et les volumes achetés, ainsi que la répartition des volumes et des dépenses de ce segment entre les différentes familles d’alcool...
 
Facteurs de compétitivité sur le marché mondial du vin (octobre 2019)

- Veille concurrentielle 2018 -

Analyser le contexte concurrentiel international, comprendre les forces et faiblesses des 13 filières viti-vinicoles mondiales les plus compétitives et anticiper leurs évolutions, tel est l’objet du travail de veille concurrentielle « Facteurs de compétitivité sur le marché mondial du vin », réalisé chaque année par FranceAgriMer, depuis 2000.

 
Quels sont les changements de consommation à prendre en compte sur le marché des vins ? (juillet 2019)
Sur le marché national, nous constatons que nous sommes à un tournant, avec des évolutions observées de la place du vin dans l’univers des alcools (notamment auprès des jeunes), des évolutions dans la façon de consommer du vin (davantage en dehors des repas, en dehors du domicile), dans les circuits, les segments (plus de bio), les couleurs (le rouge n’a plus sa place centrale). Il est important d’avoir en tête ces mutations en cours et à venir pour ne pas passer à côté...
 
Ventes et achats de vins effervescents - Bilan 2018 (avril 2019)
Ce panel est cofinancé par FranceAgriMer et le CNIV. Le présent bilan se rapporte uniquement aux ventes de vins effervescents en hypermarchés et supermarchés en 2018. Les évolutions des ventes peuvent aussi être le reflet de la disponibilité des vins de chaque région (récolte forte ou faible).
En 2018, les ventes de vin effervescent en grande distribution ont représenté 169 millions de cols (- 0,6 vs 2017 et + 0,2 % vs 2013/17) et un chiffre d’affaires correspondant de 1,4 milliard d’euros (+ 0,6 % vs 2017 et + 3,8 % vs 2013/17)...
 
Ventes et achats de vins tranquilles - Bilan 2018 (avril 2019)

Bilan des ventes de vins tranquilles en grande distribution pour l’année 2018.

En 2018, au sein de la grande distribution, le chiffre d’affaires des produits de grande consommation (PGC) continue à progresser (+ 1,2 %) par rapport à 2017. La situation est, en revanche, plus compliquée en volume, avec - 0,8 % vs 2017, soit une baisse d’un niveau jamais atteint depuis 5 ans. L’univers liquide, vin tranquille compris, progresse juste dans la moyenne des PGC (+ 1,1 % en valeur par rapport à 2017). Au sein du linéaire des boissons alcoolisées, les vins tranquilles conservent leur 1ère place en valeur avec 31,7 % de parts de marché, malgré une perte de 1,6 point sur 8 ans (dont - 0,5 point entre 2017 et 2018).

 
Le marché du vin en Bag-in-Box® (BIB) en France (juin 2019)
Le marché du Bag-in-Box® (BIB) a connu un très fort développement ces dix dernières années en dépit de la baisse structurelle de la consommation globale de vin. De plus, en Grande Distribution, il représente environ 40 % du volume de vin vendu, signe d’une forte popularité. Pourtant, il semble ces dernières années que cette croissance atteigne un palier...
 
Attentes des principaux marchés cibles des vins français vis-à-vis de l’offre française (janvier 2019)
Afin de répondre à cette demande, FranceAgriMer et le CNIV ont décidé de lancer une étude en co-financement. La présente synthèse vise à mettre en avant les tendances clés à l’oeuvre par circuit de distribution, et à présenter le positionnement des vins français par gamme de prix et couleur/catégorie.
 
Les chiffres-clés de la filière Viti-Vinicole 2008/2018 (décembre 2019)
Il existe sur le secteur viti-vinicole, de par son histoire et l’importance induite de son suivi administratif, beaucoup d’informations statistiques émanant de nombreuses sources différentes. FranceAgriMer, conscient du besoin des différents intervenants de la filière de disposer d’un document rassemblant ces informations éparses, a donc réactualisé et complété son cahier de statistiques "Données et Bilans de FranceAgriMer". Ce nouveau document collecte et organise les statistiques concernant l’ensemble de la filière viti-vinicole, de la structure de l’appareil de production à la distribution du vin en grande et moyenne surface.
 
Prospective Vins Biologiques du Languedoc-Roussillon (juillet 2018)

Etude réalisée en partenariat entre l’Association Interprofessionnelle SudVinBio, l’INRA, Montpellier SupAgro et FranceAgrimer

Selon les chiffres de l’Agence Bio en 2017, le Languedoc-Roussillon se place comme le premier bassin viticole de France en surface, volume, et nombre d’opérateurs de vin biologique. Cependant, cette croissance rapide des dernières années pose plusieurs questions aux professionnels de la filière : peut-on construire durablement un marché équilibré ? les vins biologiques sortent ils de leur niche mais vont-ils connaître les difficultés des ventes du secteur conventionnel ? Plusieurs éléments de contexte pourraient-ils peser sur la filière ? Par ailleurs, les leviers de la croissance sont multiples et pour certains fragiles : aides à la conversion, débouchés dans les circuits traditionnels, maîtrise technique et notamment des pathogènes… Seule une démarche de prospective pouvait intégrer ces multiples hypothèses pour réfléchir à des scenarios du futur...

 
Prospective Coopération vinicole française (juin 2018)

Etude FranceAgriMer

La CCVF (Confédération des Coopératives Vinicoles de France ou Vignerons Coopérateurs de France), association professionnelle qui est la représentation unifiée des coopératives vinicoles sur le territoire national, a confié à la Mission Prospective de FranceAgriMer, la conduite d’une étude prospective. L’objet de cette étude est d’élaborer des scénarios pour l’avenir de la Coopération vinicole française qui puissent servir à ses décideurs, en vue de l’élaboration de stratégies gagnantes.

 
Vins et spiritueux - commerce extérieur - Bilan 2017 (mars 2018)

Les Synthèses de FranceAgriMer

D’après l’OIV, la superficie viticole mondiale atteindrait 7,5 millions d’hectares en 2016, surface équivalente à celle de l’année passée. Cinq pays représentent la moitié de la superficie viticole mondiale dont trois européens : l’Espagne (1er avec 14 % du vignoble), la France (3ème avec 10 % du vignoble derrière la Chine à 11 %) et l’Italie (4ème avec 9 % du vignoble mondial planté). La Turquie avec 7 % complète la liste. Les exportations mondiales de vin sont en légère diminution en volume en 2016 avec - 1 % par rapport à l’année précédente et des dynamiques variables selon les pays. En revanche, les volumes sont en progression au regard de la moyenne des 5 dernières années (+ 1 %). Tandis que l’Espagne (1er pays exportateur mondial) et la France (3ème pays exportateur mondial) voient leurs volumes diminuer entre 2015 et 2016, respectivement - 7 % et - 1 %, l’Italie (2ème pays exportateur mondial) observe une progression des volumes exportés (+ 3 %), se rapprochant ainsi de l’Espagne...

 
Prospective filière francaise des vins biologiques (avril 2017)

Etude FranceAgriMer

France Vin Bio, association interprofessionnelle qui rassemble et représente la filière du vin biologique, a confié à la Mission Prospective de FranceAgriMer avec la participation et l’appui méthodologique de l’IHEV-Montpellier SupAgro (Institut des Hautes Etudes de la Vigne et du Vin de Montpellier SupAgro), la conduite d’une étude prospective. L’objet de cette étude est d’élaborer des scénarios pour l’avenir de la filière française des vins biologiques qui puissent servir aux décideurs de la filière, en vue de l’élaboration de stratégies gagnantes.

 
Analyse comparée des filières vitivinicoles des principaux producteurs de vin dans le monde (décembre 2016)
FranceAgriMer et le CNIV ont commandé une étude permettant de rendre compte de l’état de la concurrence sur le marché mondial du vin à partir de l’analyse détaillée des filières vitivinicoles des principaux pays producteurs de vins dans le monde (monographies de la France et de ses concurrents majeurs). Les investigations ont été menées à partir d’un recueil de données et d’entretiens en 2014 et 2015 par le groupement de cabinets Agrex Consulting/Sève Conseil/Efeso Consulting. Cette étude a porté sur dix pays présentant des caractéristiques relativement contrastées et des perspectives de développement variables : Afrique du Sud, Argentine, Australie, Chili, Chine, Espagne, Etats-Unis, France, Italie et Nouvelle-Zélande...
 
Les achats de boissons sans alcool par les ménages français (novembre 2016)
En 2015, les Français ont dépensé plus de 9,5 milliards d’euros pour la consommation de boissons non alcoolisées (hors boissons chaudes), ce qui représente 5,4 % du budget alimentaire des ménages. Cette part est en constante progression depuis 50 ans. Elle est plus importante chez les ménages les plus jeunes et chez les foyers avec enfants. Le budget des ménages consacré à l’achat de boissons sans alcool (pour la consommation à domicile) se compose de trois postes d’importance quasi équivalente : les jus, les eaux et les BRSA (gazeuses et plates) qui représentent chacun un peu plus de 30 % de ce budget. Un quatrième poste budgétaire est constitué par les sirops et concentrés qui représentent 6 % des dépenses en boissons sans alcool. Les arbitrages effectués par les ménages entre ces différentes catégories de boissons sont principalement liés à l’âge et au pouvoir d’achat.
 
Prospective pour le secteur vigne et vin dans le contexte du changement climatique (septembre 2016)
Cette prospective a été réalisée par une « cellule d’animation » réunissant des chercheurs et des experts d’organismes publics de l’accompagnement de la filière viti-vinicole française (INAO et FranceAgriMer). La cellule a travaillé à l’identification des stratégies d’adaptation envisageables pour le « système vignes et vins » français face au changement climatique, et à l’élaboration de chemins concourant à la mise en œuvre de ces stratégies.
 
Perspectives d’évolution de la filière vitivinicole dans la région Languedoc-Roussillon à l’horizon 2025 (mars 2013)

En 2010, le vignoble du Languedoc-Roussillon est le premier vignoble de France par sa superficie. Il représente un tiers de la superficie viticole totale française et plus du quart de sa production totale de vin en volume. Ce vignoble est aussi la première région exportatrice en volume de vins français dans le monde, toutes catégories de vin confondues. Pourtant, en 2011, il connaît une situation particulièrement difficile qui fait suite à une succession de crises récurrentes tout au long des 30 dernières années. Sa production a baissé de 60% en 35 ans (1974-2009)...

Dans ce contexte, la DRAAF, associée au Service de la Statistique et de la Prospective du Ministère de l’Agriculture et à FranceAgriMer a confié en juillet 2009 à l’Institut des Hautes Etudes de la Vigne et du Vin (IHEV) de Montpellier SupAgro et à l’INRA de Montpellier une étude de prospective sur l’avenir de la filière vitivinicole régionale (Cf. Annexe 1). L’objet de cette étude était « d’élaborer et de simuler des scénarios pour l’avenir de la viticulture régionale ainsi que d’éclairer les impacts de ces scénarios afin qu’ils puissent servir de base à la construction par les décideurs de la filière, de stratégies gagnantes servies par des politiques adaptées »...