Contenu

États généraux de l’alimentation : Le préfet de région organise une première rencontre le mercredi 20 septembre

Le Président de la République a décidé d’organiser des « états généraux de l’alimentation » afin de relancer la création de valeur et en assurer une équitable répartition qui permette aux agriculteurs de vivre dignement de leur travail. L’enjeu est aussi d’accompagner la transformation des modèles de production afin de répondre davantage aux attentes et aux besoins des consommateurs, et de promouvoir les choix de consommation qui privilégient une alimentation saine, sûre et durable.

L’agriculture et l’agroalimentaire constituent un atout économique majeur pour la région Occitanie.
Le préfet de région a souhaité contribuer au débat national en organisant, avec le conseil régional et de la chambre régionale d’agriculture, un temps d’échanges et de réflexion sur la création et la répartition de valeur dans les filières, dans l’objectif de :

  • renforcer la structuration et les stratégies de filières sur la valorisation économique de la qualité, en tenant compte des atouts et des contraintes spécifiques de l’Occitanie, liées notamment à la qualité du territoire, aux handicaps naturels, à la disponibilité de la ressource en eau et du foncier ;
  • créer des coopérations « gagnant-gagnant » entre la production agricole, la transformation agroalimentaire et la distribution, pour mieux répondre aux attentes des consommateurs.

Ce mercredi 20 septembre, environ 150 acteurs du monde agricole, de la transformation, de la distribution, de la recherche, des collectivités, du secteur bancaire, de l’Etat et des représentants des consommateurs étaient réunis à Toulouse-Auzeville afin de proposer des évolutions autour de 4 thèmes :

  • Élevage (filière viande) : renforcer les stratégies de filières par la recherche de débouchés porteurs de valeur ajoutée.
  • Filière longues et stratégie à l’export : renforcer l’organisation pour l’export des produits et pour la création de valeur liée à la qualité et à l’image des produits d’Occitanie.
  • Structuration des filières d’agriculture biologique : maintenir de façon durable la valorisation par le marché des productions en agriculture biologique et renforcer le sourcing régional des productions agricoles.
  • Protéines végétales, semences, grandes cultures et blé dur : renforcer la structuration des filières et la stratégie régionale pour valoriser l’origine Occitanie aussi bien sur les marchés nationaux qu’à l’international.

Le Président de la République a souhaité une concertation la plus large possible pour que toutes les idées pertinentes s’expriment et que les pistes de solution les plus efficaces puissent être identifiées. À cette fin, une consultation publique est en ligne depuis le 20 juillet jusqu’à fin novembre. Tout citoyen peut donc verser sa contribution sur le site en ligne dédié : https://www.egalimentation.gouv.fr/.