Contenu

De l’arbre à la forêt : des animations proposées par le lycée Honoré de Balzac

Lycée Honoré de Balzac : Francis Hallé vient raconter la forêt...
un moment enchanté !

Chants d’oiseaux et bruissements de feuilles, craquements et crépitement de la pluie, l’amphithéâtre raisonne des mille bruits de la la forêt tropicale... Devant une centaine d’élèves du Lycée et du collège Frédéric Bazille voisin, le botaniste internationalement connu Francis Hallé raconte les grandes forêts primaires, si fondamentales à l’équilibre écologique, et si menacées. Avec son film « Il était une forêt », réalisé par Luc Jacquet, il incite à s’interroger sur des problématiques environnementales majeures et partage sa passion pour les arbres et l’écosystème forestier. Le film envoûte, le discours captive... et les questions fusent, nombreuses, pertinentes... pas de doute, le moment est magique !
Merci M. Hallé ! Les élèves du lycée se souviendront de votre passage... comme cette jeune fille de terminale qui confie : « Je n’aurais jamais pensé rencontré quelqu’un comme ça dans un Lycée ! »

Exposition « Arbre et Lumière » : quand l’art s’invite au Lycée...

Jusqu’au 20 Janvier, le Lycée Honoré de Balzac accueille une exposition de peintures, encres et céramiques sur les thèmes conjoints de l’Arbre et de la Lumière : deux artistes de la région, Élisabeth Girard et Anne Tassin, ont gentiment accepté de présenter leurs œuvres dans le cadre d’animations proposées par le CDI de l’établissement.

Élisabeth Girad, artiste peintre diplômée des Beaux-Arts et enseignante, s’intéresse à la lumière depuis des années... A travers des thèmes comme « les fenêtres » ou « les vies silencieuses », elle aborde l’espace de la toile où se répondent plusieurs techniques (collage, fusain, acrylique), recréant ainsi des fragments de mémoire, tout en transparence.

Anne Tassin, artiste peintre-céramiste autodidacte, architecte de formation, est fascinée par les arbres et leur créativité sans limite, qui deviennent sur ses toiles des créatures majestueuses et oniriques. Dans ses céramiques, elle est en prise directe avec la matière vivante : oiseaux, graines, arbres se transforment alors des pièces uniques et poétiques.

A travers le travail de ces deux artistes, cette exposition permet d’expliquer aux élèves que des thèmes scientifiques « sérieux » comme l’arbre ou la lumière peuvent également être abordés de manière sensible et poétique... une bien jolie façon d’aborder la nouvelle année !