Contenu

Coopération internationale : l’exemple du lycée professionnel agricole et horticole de Moissac

S’ouvrir à des cultures différentes, rencontrer d’autres jeunes, pratiquer des langues étrangères, découvrir d’autres manières de travailler, enrichir son parcours personnel et professionnel… La
coopération internationale constitue une priorité de l’enseignement agricole
. Cette ouverture peut prendre différentes formes : échanges de groupes d’élèves, voyages d’études, mobilité dans le cadre de partenariats entre établissements, stages en entreprise, réalisation d’une partie du cursus à l’étranger, accueil de jeunes internationaux, actions d’éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale…
Les élèves et étudiants sont ainsi encouragés à partir à l’étranger au moins une fois au cours de leur scolarité afin d’apporter une dimension internationale à leur formation.
Être confronté à une autre culture constitue un enrichissement incontestable, du point de vue humain, professionnel, culturel et linguistique.

La coopération internationale participe à l’acquisition des savoirs, des savoir-faire et du savoir être. Elle contribue à l’exercice de la citoyenneté, à l’ouverture interculturelle, au développement
personnel et professionnel par la mobilité. Tous les élèves, du CAPA au baccalauréat, tous les étudiants en formation supérieure courte (BTSA) et longue (ingénieur, vétérinaire, paysagiste) sont concernés.

Le projet du lycée professionnel agricole et horticole de Moissac (EPLEFPA Campus Terre-et-vie, Tarn et Garonne) " Echangeons autour des Setos d’Estonie (format pdf - 2.5 Mo - 13/06/2019)" est un bel exemple de coopération internationale. Initié lors de l’année scolaire 2017-2018, ce projet s’est concrétisé autour d’une coopération entre le lycée agricole et horticole de Moissac et le lycée de Värska en Estonie.
A travers les liens crées entre les élèves des 2 structures via les réseaux sociaux, mails et autres supports de communication, il a favorisé la pratique de la langue anglaise, langue de communication entre les élèves français et estoniens. Il a également abouti à l’obtention de 2 lieux de stage pour les BTS Productions horticoles du LEGTA de Montauban sur des exploitations du sud-est estonien. La mobilité des deux enseignants du LPA, dont l’initiateur du projet Christophe Squarcioni, à Värska en juin 2018 a permis d’établir des liens symboliques entre les maires des deux communes.
En 2019, la coopération se poursuit sur la thématique de l’eau, commune aux 2 territoires des établissements.
Ainsi le 28 mai dernier, s’est tenue une journée estonienne et seto au cœur du lycée de Moissac et un jardin estonien a été crée en présence de nombreuses personnalités, élus, membres associations “France-Estonie” et “Les Amis de Tallin”, Éric Grognier, directeur de l’EPLEFPA Campus Terre et Vie, mais également Hélène Berdoy-Mayer, consule honoraire d’Estonie à Toulouse.

JPEG - 104.2 ko

Consulter article rédigé par la ville de Moissac.
Prochaine étape, 6 élèves du lycée voyageront en Estonie du 7 au 14 septembre et emmèneront avec eux des végétaux issus d’essences locales.
Cette coopération franco-estonienne va se prolonger dans le futur avec notamment un documentaire réalisé sur place par une équipe de
production estonienne du Setomaa et avec une exposition photo que
présenteront les élèves participants.

Site crée pour le projet : When Moissac meets Värska

Site du l’EPLEFPA du Tarn-et-Garonne