Contenu

Conjoncture viticole mensuelle - 1er juin 2020

Situation du marché des vins en vrac en Occitanie à 43 semaines de la campagne 2019-2020

Au 1er juin 2020, à 43 semaines de campagne 2019-2020, avec 7,5 millions d’hectolitres, les volumes de vins cumulés, sans IG et IGP, vendus en vrac en Occitanie, sont inférieurs à ceux de la campagne dernière à la même période, traduisant ainsi l’effet de la crise sanitaire et du confinement de ces dernières semaines sur la dynamique de marché. En revanche, les prix sont en hausse, avec un prix global moyen (sans IGP et IGP confondus) de 91€/hl.
Avec 226 000 hl, les vins Bio, vendus en vrac en Occitanie, connaissent les volumes cumulés de transactions les plus importants de ces 5 dernières années. Il en est de même pour leur prix moyen qui se démarque par rapport aux campagnes précédentes (181 €/hl).
Le marché des vins AOP d’Occitanie reste morose. Avec 423 200 hl commercialisés, les volumes sont très inférieurs (-35%) à ceux de la campagne précédente.

Vins sans IG vendus en vrac en Occitanie

La crise sanitaire et le confinement impactent fortement le marché des vins sans IG, vendus en vrac en Occitanie.

Avec 1,1 million hl, le marché des vins sans IG d’Occitanie est confronté à une baisse de plus de 20% du volume de ses transactions. Le prix moyen (80,3 €/hl) est en légère augmentation.
Avec 410 200 hl de transactions, le marché des vins rouges sans IG est en recul de 28 %. Le prix moyen, à 74,5€/hl, reste stable par rapport à la campagne précédente à la même période.
Avec 206 100 hl, les vins rosés sans IG, sont également confrontés à un fort repli du marché (- 24 %). Le prix moyen (81,7 €/hl) est en légère augmentation (+1,5%).
Avec 461 800 hl, le marché des vins blancs sans IG est moins impacté par le confinement. Toutefois, il est nettement ralenti (-9 %) par rapport à la campagne précédente à la même période. Le prix moyen (84,8 €/hl) augmente de +3,5%.

tableau SIG

Vins IGP vendus en vrac en Occitanie

Malgré la crise sanitaire et le confinement, le marché des vins IGP, vendus en vrac en Occitanie, se maintient.
Avec 6,4 millions d’hl, le volume de transactions des vins IGP en vrac augmente de presque +2% par rapport à la campagne précédente. Le prix moyen à 92,9€/hl est légèrement supérieur (+2%) à celui de la campagne précédente.
Avec 2,8 millions d’hl, le marché des vins rouges IGP vendus en vrac retrouve une stabilité en volume et en prix moyen (90,3 €/hl).
Avec 2,3 millions d’hl, les vins rouges IGP Pays d’Oc conservent une dynamique stable. Avec 92,7 €/hl, leur prix moyen reste stable également par rapport à la campagne précédente.
Le marché des vins rosés est en hausse de +3,6% avec 2 millions d’hl. Ce volume de transactions est le plus élevé de ces 5 dernières années. Le prix moyen, de 90,2 €/hl, augmente de près de +2,6%.
Avec 1,5 millions d’hl, le marché des vins rosés IGP Pays d’OC demeure stable. Au prix moyen de 91 €/hl, ils sont légèrement supérieurs (+2,7%) au prix de la campagne précédente.
Avec 1,6 millions d’hl, le marché des vins blancs IGP est dynamique, soit +4,5% supérieur aux volumes de la campagne précédente à la même période, atteignant ainsi le niveau le plus élevé de ces 5 dernières années. Le prix moyen augmente également (100,6 €/hl, soit +2,4%).
Avec 1,3 millions d’hl, les vins blancs IGP Pays d’OC augmentent de +8,4% en volumes de transactions. Leur prix moyen augmente de +1,8% (103 €/hl).
Avec 227 200 hl, les vins blancs IGP Côte de Gascogne, connaissent une baisse de leurs transactions (-4,3%). Leur prix, 89,3€/hl, augmente légèrement (+1,2%).
Les vins bio IGP vendus en vrac poursuivent une croissance continue en volumes (202 500 hl, soit +29,3%) et en prix (182,1 €/hl, soit +5,6%.

tableau IGP

Vins AOP vendus en vrac en Occitanie

Le recul du marché des vins AOP d’Occitanie, vendus en vrac, s’accentue.
Le Conseil Interprofessionnel des AOC du Languedoc et des IGP Sud de France (CIVL) enregistre un volume de transactions de 291 400 hl, soit une baisse de près de -34 % entre les 2 campagnes. Le prix moyen reste stable à 144€/hl.
Le Conseil Interprofessionnel des vins du Roussillon (CIVR) enregistre 114 300 hl, soit une diminution de près de -40% entre les 2 campagnes. Le prix moyen (193 €/hl) augmente de +12 %.
Avec 17 500 hl, l’Interprofession des vins du Sud-Ouest (IVSO) enregistre une baisse de -16 % des volumes. Le prix moyen à 123 €/hl reste stable.