Contenu

Conjoncture mensuelle au 1er mars 2019

Le mois de février reste marqué par des températures exceptionnellement douces, et une pluviométrie encore déficitaire. Les températures ont atteint des niveaux historiques durant la deuxième quinzaine du mois. Ces conditions n’ont pas favorisé la consommation de fruit et légumes de saison. Les cours s’orientent à la baisse dans une ambiance de marché peu dynamique. Un retard de commercialisation est enregistré sur les transactions de vins.
Les cours des principales filières animales régionales s’orientent à la baisse, conformément à la normale saisonnière, hormis celui du veau de boucherie, qui manifeste une dégradation précoce de ces cours.
A contrario, les cours du lait de vache et du lait de chèvre restent bien orientés.