Contenu

2015 Conférence de bassin laitier du Sud-Ouest 4 juin

Pascal Mailhos, préfet de la région Midi-Pyrénées, préfet de la Haute-Garonne, préfet coordonnateur de bassin laitier du Sud-Ouest, a réuni la conférence de bassin laitier, le 4 juin 2015.

Après l’installation de la nouvelle conférence de bassin en octobre dernier marquée par la présence des filières ovine et caprine en son sein, le préfet coordonnateur de bassin a insisté sur la nécessité que, dans le respect de leurs particularités, les trois filières laitières travaillent en partenariat sur des sujets transversaux essentiels tels que l’installation, la modernisation des exploitations et des outils industriels ou encore l’innovation dans un souci partagé de progrès économique, social et environnemental.

Il a également indiqué que les travaux se poursuivraient dans le cadre géographique du bassin laitier actuel, que les filières laitières figuraient en bonne place des bénéficiaires des dispositifs de soutien rénovés et qu’il avait bon espoir de pouvoir donner satisfaction aux professionnels quant au financement d’une animation pour le plan stratégique du bassin.

L’évolution régionale des différentes filières laitières, bovine, ovine et caprine, a été présentée par Monsieur Yves TREGARO de FranceAgriMer. Cette présentation a fait ressortir des situations très contrastées en fonction des filières.

Le président de l’interprofession bovin lait Cilaisud a tenu à indiquer que l’élevage laitier se maintenait dans certaines zones très dynamiques, que beaucoup de producteurs demandaient des volumes de lait supplémentaires et que des projets d’installation étaient recensés. Il a donc affirmé sa croyance dans l’avenir.

Pour la filière ovine, l’enjeu est la mise en œuvre effective du paquet lait avec, notamment en Roquefort la nécessité d’un accompagnement de l’Etat dans cette démarche. La situation Ossau-Iraty apparaît cependant en essor.

Pour la filière caprine, si la collecte en baisse depuis plusieurs années s’est stabilisée, un besoin crucial d’installations est soulevé.

De façon générale, les professionnels notent les efforts locaux de priorisation des filières laitières qui donnent un signe positif aux éleveurs mais signalent que des dispositifs nationaux ne sont pas adaptés, notamment l’abandon des crédits d’assistance technique pour la zone montagne et la nécessité d’une plus grande subsidiarité régionale dans la stratégie et la mise en œuvre des crédits nationaux.

L’interprofession Cilaisud a ensuite présenté un point d’étape sur le plan stratégique du bassin laitier Sud-Ouest 2015-2017, adopté en octobre 2014. Des actions ont notamment été initiées et sont à développer en matière d’installation des jeunes ainsi qu’au niveau de l’expérimentation et de sa diffusion.
Télécharger le plan d’actions. (format pdf - 8.8 ko - 11/12/2015)

Enfin, pour la dernière campagne d’attribution des quotas laitiers à titre gratuit (2014-2015), 78 353 587 litres ont été accordés aux producteurs. Ces volumes importants traduisent la confiance des éleveurs en cette production et la volonté de s’engager dans un véritable projet d’avenir.