Contenu

Campagne 2020 Appel à Projets "Action des groupes de travail et des acteurs"

Le commissaire à la lutte contre la pauvreté, la DRJSCS et la DIRECCTE lancent un appel à projets « Actions des groupes de travail et des acteurs ».

Cet appel à projets financera des projets qui s’inscrivent dans le cadre des objectifs et des orientations portées par la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté. Les dossiers sont attendus jusqu’au 30 juillet à la DRJSCS.

L’appel à projets est consultable sur le site de la DRJSCS à l’adresse suivante : http://occitanie.drjscs.gouv.fr/spip.php?article1937.

Les projets doivent relever de l’une des quatorze thématiques de la conférence régionale (la formation des professionnels de la petite enfance fera l’objet d’un appel à projets spécifique).

Le commissaire a souhaité sans être exclusives mettre un focus particulier sur des thématiques prioritaires :
- L’obligation de formation des 16-18 ans, en raison de sa mise en œuvre en septembre 2020,
- Les expérimentations relatives au service public de l’insertion, dans la mesure où les deux projets déposés par l’Occitanie n’ont pas été retenus au niveau national,
- L’accès aux droits avec notamment la complémentarité santé solidaire entrée en vigueur en novembre 2019,
- L’aide alimentaire qui a dû, au cours de cette période exceptionnelle, s’adapter à l’accueil de publics nouveaux et développer des pratiques innovantes.

Le calendrier prévisionnel retenu est le suivant :

- ouverture de l’AAP jusqu’au 30 juillet,
- août – septembre : instruction des dossiers,
- octobre : information des porteurs de projets
- au plus tard le 15 novembre : signature des conventions

Cet appel à projets fait une large place aux projets ayant une dimension expérimentale ou inspirante. Ces dimensions peuvent concerner la prestation de service elle-même, le procédé, l’organisation ou la diffusion. Les projets départementaux doivent s’articuler avec les stratégies déployées sur les territoires.

Par ailleurs, la crise sanitaire soulève, en matière de prévention et de lutte contre la pauvreté, des questions nouvelles et a été à l’origine d’expériences ou d’actions innovantes en ce domaine. Il peut être pertinent d’envisager de soutenir des projets tendant à l’approfondissement ou la généralisation de ces initiatives. Il en va ainsi de l’activité d’aide alimentaire qui a du, au cours de cette période exceptionnelle, s’adapter à l’accueil de publics nouveaux et à des conditions d’exercice particulièrement complexes. De même, les formes d’engagement se sont à la fois diversifiées et multipliées tout au long de la crise.